Transition énergétique en danger !

Logo CLER

Philippe Martin veut-il réserver le développement des énergies renouvelables aux grandes entreprises ?

Les énergies renouvelables sont parées de toutes les vertus dans les discours, mais la multiplication des barrières et des embûches à leur encontre restent la norme. Alors que le gouvernement promet de leur donner un environnement propice, les filières se retrouvent une fois de plus dans un brouillard mortifère avec l’annonce de la fin programmée des tarifs d’achat par Philippe Martin le 22 octobre.

Pour Marc Jedliczka, vice-président du CLER et directeur d’HESPUL : « cette annonce, pour le moins maladroite, fait fi de tout le travail mené pendant des mois au sein du Débat National sur la Transition Énergétique dont les recommandations ne sont jamais allées dans ce sens » et « fait peser une fois de plus l’incertitude sur les projets locaux d’énergies renouvelables portés par les collectivités, les agriculteurs, les PME et les citoyens » .

Lire l’intégralité du communiqué de presse publié le 28 octobre par le CLER.