[PROJET ÉCO-MOBILITÉ] Vélo et voie verte en Beaujolais

Hespul travaille en partenariat avec la Maison du vélo de Lyon (Pignon sur Rue) et la Communauté de Communes Saône Beaujolais pour valoriser la voie verte qui s’étend de Belleville à Beaujeu et en faire un axe structurant pour les trajets au quotidien.

La Communauté de Communes Saône-Beaujolais (CCSB) est un territoire qui est engagé dans des démarches énergie-climat depuis plusieurs années. Elle a été labellisée Territoire à Énergie Positive (TEPOS) et Territoire à Énergie Positive pour la Croissance Verte (TEPCV) en 2015. Un diagnostic énergétique complet a été réalisé et livré à l’automne 2016. Ce diagnostic a permis de dresser un tableau précis des consommations d’énergie du territoire par secteur et d’évaluer les potentiels de maîtrise de l’énergie.
 Plus d’info…

Le transport est jugé prioritaire au vu des potentiels importants de maîtrise de l’énergie de ce secteur. La thématique de la mobilité en milieu rural demande de trouver des solutions innovantes. Nos territoires peu denses ne sont pas adaptés aux solutions classiques de transports en commun. Il faut donc trouver des solutions qui permettent aux habitants de se déplacer tout en limitant l’usage de la voiture individuelle largement dominante.
Ce projet permettra notamment de valoriser la voie verte reliant Beaujeu à Belleville et d’en faire un axe structurant des mobilités actives pour les déplacements pendulaires.

Le principal objectif est de développer les déplacements domicile-travail à vélo (et vélo+train) en optimisant le trafic à vélo sur la voie verte reliant Beaujeu à la gare SNCF de Belleville, en desservant les zones industrielles/artisanales et les communes adjacentes à l’axe de la voie verte.

Cet aménagement est surtout utilisé pour les loisirs et les promenades. Il pourrait servir à d’autres déplacements utilitaires comme se rendre sur son lieu de travail ou faire ses courses. Un report modal en faveur du vélo permettrait de désengorger la gare de Belleville et les parkings des entreprises en bordure de la voie verte, d’apaiser la circulation des centre-bourgs, de dynamiser les circuits courts et le commerce local, de réduire les émissions de gaz à effet de serre et les consommations d’énergie fossile sur le territoire.

Afin d’atteindre ces objectifs, le projet se déroulera en trois principales étapes.

  • La première phase consistera à approfondir le diagnostic « mobilité active » en réalisant notamment une enquête auprès de différents publics : les usagers de la gare de Belleville, les utilisateurs de la voie verte, les acteurs économiques et touristiques.
  • La seconde étape du projet proposera la mise en place d’actions concrètes de valorisation de la voie verte comme axe structurant, et notamment la planification d’un schéma directeur cyclable intégrant les voies de rabattement. Des propositions d’aménagements seront réalisées afin d’améliorer les circulations. Les actions seront élaborées en partenariat avec les communes, les entreprises et les habitants du territoire de la CCSB.
  • Enfin, dans un troisième temps, une phase d’évaluation du projet sera menée pour en connaître les satisfactions et les attentes auprès des habitants et acteurs du territoire.

Des actions de communication, de sensibilisation et des événements seront déployées afin d’informer sur les solutions facilitantes pour se déplacer à vélo en toute sécurité.

La CCSB s’est associée à deux acteurs associatifs du Rhône pour développer ce projet : Pignon sur Rue et Hespul. Ils disposent de compétences techniques sur la mobilité active, la transition énergétique, les initiatives vélo, les changements de comportement et les savoir-faire en animation de réunion et de concertation.

Ce dispositif a été retenu dans un appel à projet de l’ADEME.