Loi de transition énergétique : tous mobilisés pour la sauver!

loi transition énergétique

Les Acteurs en transition énergétique, collectif qui rassemble entreprises, fédérations professionnelles, syndicats, collectivités et ONG, voit en la transition énergétique une chance pour l’emploi, l’environnement, la santé et pour la réappropriation des enjeux énergétiques par les territoires.

Les Acteurs en transition énergétique s’inquiètent de la direction que prend cette loi, qui risque d’être vidée de son sens, perdant en grande partie son impact positif pour les territoires. Ils se mobilisent aujourd’hui, à travers toutes les régions françaises, pour le faire savoir.

Le consensus de l’Assemblée Nationale mis à mal par le Sénat

Alors que l’Assemblée nationale a voté en octobre 2014 le projet de loi sur la transition énergétique avec des objectifs intéressants, et ce même si les mesures y étaient encore insuffisantes. Le Sénat, en ce début de semaine, a déstructuré le texte, lui enlevant plusieurs objectifs et mesures indispensables. C’est maintenant à une Commission mixte paritaire de tenter de trouver un accord entre les deux chambres, le 10 mars. Les Acteurs en transition énergétique s’alarment : le texte du Sénat n’est pas à la hauteur des enjeux, il faut respecter le consensus trouvé à l’Assemblée Nationale.

Deux objectifs clés : mettre fin au gaspillage d’énergie, faire place aux renouvelables

Pour une véritable loi de transition énergétique, qui permette de passer aux renouvelables, seule solution pour le climat et vraie chance pour l’emploi et le développement local, il faut impérativement :

  • Fixer un objectif de réduction de 20% de la consommation d’énergie finale en 2030, pour réduire les gaspillages et soulager le budget des ménages, des collectivités et des entreprises.
  • Respecter l’engagement de réduire la part du nucléaire à 50% de la production d’électricité en 2025 sans augmenter la puissance nucléaire installée actuelle, afin de faire de la place immédiatement pour le développement des renouvelables.

Les Acteurs en transition énergétique ont aussi fixé 4 autres lignes rouges sur lesquelles aucun compromis ne serait acceptable, notamment : Fixer un objectif de performance énergétique ambitieux pour la rénovation des bâtiments anciens, rendre les plans de mobilité efficaces et obligatoires pour les entreprises de plus de 100 salariés dès 2018, lever les freins au développement des énergies renouvelables et, en particulier, ne pas augmenter la distance minimale entre les éoliennes et les habitations, prendre en compte tous les gaz à effet de serre dans la stratégie bas carbone.

Frédéric MARILLIER, directeur d’Enercoop Rhône-Alpes

« La transition énergétique est une opportunité formidable pour développer des emplois locaux, ancrés sur un territoire, explique Frédéric MARILLIER, directeur d’Enercoop Rhône-Alpes. Nous portons ou accompagnons sur la région plusieurs projets innovants visant à développer la participation des citoyens et des collectivités dans la production d’énergie renouvelable. Ces projets locaux dynamisent le tissu social et permettent de maximiser les retombées économiques et fiscales pour les territoires. Pour les mener à bien, il nous faut un réel engagement des parlementaires dans cette voie d’avenir. »

Benoit Leclair, Vice-président Energie Climat de la Région Rhône-Alpes

« En Rhône-Alpes, les territoires sont les acteurs de la transition énergétique et ils se mobilisent, explique Benoit Leclair, Vice-président Energie Climat de la Région Rhône-Alpes. Pour preuve, le succès de notre appel à projets « Territoires à Énergie Positive » qui compte déjà douze lauréats (et certainement bientôt 15). Ce dynamisme fédère également les acteurs économiques réunis au salon des énergies renouvelables à Eurexpo du 4 au 6 mars. »

Des représentants locaux des Acteurs en transition énergétique, notamment des antennes locales de Greenpeace, remettront dans les prochains jours un courrier porteur de ces demandes aux députés locaux.

Qui sont les Acteurs en transition énergétique ? Ce collectif représente 1 million d’emplois dans ses entreprises, 700.000 membres dans ses ONG, 1,2 million d’adhérents dans ses syndicats, 600 collectivités. Plus d’infos sur nos demandes.