[ÉTUDE] Les dysfonctionnements électriques des installations photovoltaïques

En 2017, Hespul a réalisé une étude sur les dysfonctionnements électriques des installations photovoltaïques dans le cadre d’un partenariat avec l’Agence Qualité Construction (AQC).

L’objet de cette étude était d’appréhender les dysfonctionnements électriques pouvant survenir sur une installation photovoltaïque et pouvant mener à des pertes d’exploitation, présenter un risque électrique pour les personnes voire mener à un sinistre d’origine électrique. Le périmètre cible les systèmes photovoltaïques installés sur, ou intégrés au bâtiment (maison individuelle, bâtiments agricoles, autres bâtiments publics ou privés).

Pour mener à bien cette tâche, Hespul a tout d’abord caractérisé les défauts électriques courants à partir de littérature scientifique mais aussi de rapports d’expertise en dommage-ouvrage. Ensuite, elle s’est appuyé sur son réseau pour collecter des retours d’expérience auprès de bureaux d’études, de distributeurs de matériel, d’installateurs et de mainteneurs, de bureaux de contrôle, d’exploitants et d’experts divers, afin de décrire les phénomènes en jeu et proposer des solutions de prévention ou de réparation. En effet, les recommandations pour la prévention des défauts électriques constituent bien tout l’enjeu de ces travaux. Enfin, aucune donnée statistique sur la sinistralité n’étant disponible sur le sujet, les résultats restent qualitatifs, seulement pondérés par les tendances affichées dans les publications scientifiques et par la connaissance terrain des mainteneurs et des exploitants interrogés.

Ces travaux sont relayés par Hespul sous la forme de notes de synthèse en ligne sur le centre de ressources documentaires www.photovoltaique.info animé par Hespul avec le soutien de l’ADEME :

Une présentation publique a également été réalisée lors du salon Batimat le 6 novembre 2017.

L’AQC prévoit de diffuser prochainement le contenu de l’étude et les fiches défauts à travers une publication.

À titre d’information, l’association Hespul est indépendante de la Commission Prévention Produits de l’AQC et n’est aucunement associée aux décisions prises par cette organisation. Elle réalise ses travaux dans un esprit de neutralité et d’indépendance, avec pour principale préoccupation la montée en compétence des différents acteurs et tout particulièrement celle des producteurs non-professionnels sur le sujet de l’exploitation dans ce cas précis. Sa contribution à cette étude se veut technique et factuelle, et son objet n’est pas et n’a jamais été de favoriser ou de dénigrer tel ou tel type de procédé d’intégration au bâtiment, l’étude ne portant pas sur les problèmes d’étanchéité.